Inscriptions au trimestre d’automne 2017 :
quelques observations

 

Stabilisation des inscriptions à l’université

Au trimestre d’automne 2017, 213 606 étudiantes et étudiants se sont inscrits au temps plein dans les universités québécoises, et 95 100 au temps partiel, pour un total de 308 706 personnes inscrites. Par rapport à l’automne 2016, cela représente une faible augmentation de 0,4 % du nombre total d’inscriptions.

Si l’on examine seulement la clientèle étudiante inscrite au temps plein, l’augmentation est toutefois plus importante. Ces inscriptions, qui comptent pour un peu plus des deux tiers de la population, sont ainsi en hausse de 0,4 % au 1er cycle, 3,9 % au 2e cycle et de 2,8 % au 3e cycle. En ce qui a trait au temps partiel, on observe une baisse des effectifs au 1er et au 2e cycles et une hausse au 3e cycle.

Le nombre de personnes inscrites pour la première fois dans un établissement universitaire au 1er cycle à temps plein est plutôt stable comparativement à l’an dernier. Leur présence a effectivement augmenté d’à peine 0,3 %.

On constate que la présence des femmes au 1er et au 2e cycles est majoritaire, bien que leur pourcentage à ces cycles d’études demeure relativement stable depuis les dernières années. Ainsi, elles représentent 58,2 % des inscriptions au 1er cycle, 57,9 % au 2e cycle et 49,8 % au 3e cycle. Sur l’ensemble des cycles d’études, elles comptent pour 57,7 % des effectifs.

Hausse importante du nombre d’étudiants étrangers

En ce qui concerne les étudiants étrangers, les données montrent que l’on en compte 42 390 dans les universités québécoises à l’automne 2017, soit une augmentation de 9,1 % comparativement à l’automne 2016. La hausse est particulièrement forte au 2e cycle (16,4 %) par rapport au 1er cycle (6,4 %) et au 3e cycle (7,2 %). La part des étudiants étrangers dans l’ensemble de la population étudiante a également augmenté comparativement à l’an dernier, passant de 12,6 % à 13,7 %. Environ un étudiant sur sept fréquentant les universités québécoises n’est donc pas citoyen canadien ou résident permanent.

Il est à noter que, pour déterminer les sources précises des variations de clientèles, il faut se référer à chacun des établissements, car la situation est variable d’un établissement à l’autre. L’ensemble des données ventilées par établissement est disponible sur le site Web du BCI à l’adresse : http://www.bci-qc.ca/publications/.