Le BCI héberge et coordonne les activités de comités, sous-comités et, au besoin, de groupes de travail, composés de gestionnaires universitaires, qui se réunissent périodiquement autour de grands thèmes ou enjeux communs principalement en matière d’affaires académiques, de recherche, d’affaires administratives et financières, juridiques et réglementaires et médicales.

Il produit des analyses, des rapports et des mémoires sur divers sujets d’intérêts pour ses membres et les assiste dans leurs prises de décisions communes tout en offrant un soutien à des interventions publiques.
Le BCI est également un coordonnateur et un gestionnaire de services porteurs d’économies d’échelle pour ses membres et contribue au développement d’outils de travail collectifs et de systèmes d’information utiles aux établissements universitaires, à ses partenaires, au ministère de l’Enseignement supérieur (MES), ainsi qu’à d’autres ministères du gouvernement du Québec, dont le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Parmi les services assurés par le BCI, mentionnons, à titre d’exemples :

  • le développement et le maintien de systèmes d’information sur :
    • les statistiques d’admission;
    • le contrôle des acceptations multiples dans les programmes contingentés de premier cycle;
    • l’Autorisation d’études hors établissement permettant aux étudiants québécois de suivre un cours ou une activité dans un autre établissement universitaire québécois;
    • le système de transmission électronique des bulletins d’études collégiales;
    • la transmission électronique des bulletins d’études collégiales;
    • le personnel universitaire;
    • des données financières;
  • les achats en commun pour les bibliothèques universitaires et la négociation de licences collectives;
  • la gestion d’un système de recherche et de demandes de documents dans l’ensemble des bibliothèques universitaires;
  • la gestion de l’Entente sur la réciprocité du privilège d’emprunt direct de documents dans les bibliothèques universitaires canadiennes;
  • la reddition de comptes au nom des quatre universités dotées d’une faculté de médecine en ce qui a trait à la formation médicale;
  • le Programme québécois d’échanges étudiants (PQÉÉ);
  • l’activité d’accueil des nouveaux étudiants internationaux à l’aéroport Montréal-Trudeau (Accueil Plus);
  • l’évaluation de la qualité des projets de nouveaux programmes que les établissements universitaires souhaitent implanter.